Accueil > Actualités > Matinée du mercredi 8 octobre 2014 : il faut un accueil gratuit (...)

Matinée du mercredi 8 octobre 2014 : il faut un accueil gratuit !

Le mercredi 8 octobre 2014 au matin, tous les professeurs du primaire et du secondaire de France sont conviées à une consultation nationale sur la réforme des programmes. La journée devient banalisée pour les enfants, en d’autres termes, les cours ne seront pas assurées et les écoles et collèges seront fermés.

Ce vendredi 3 octobre 2014, la municipalité du Chesnay annonce par lettre distribuée aux parents et signée de M. le Maire que la municipalité ne mettra pas en place d’accueil le mercredi 8 octobre 2014 au matin pour garder les enfants du primaire.

JPEG - 254.1 ko

Nous comprenons que les municipalités subissent une situation qu’elles n’ont pas demandée mais les parents restent sceptiques et ne comprennent pas cette position : en cas de grève du personnel enseignant, la mairie du Chesnay est capable de mettre en place un accueil en quelques jours : la mairie a toujours accepté de mettre en place l’accueil minimum.

Mettre un mot dans les cahiers ou les casiers un vendredi signifie que la grande majorité des parents qui travaillent vont l’apprendre le vendredi soir en rentrant et ne pourront prendre des dispositions que lundi matin.

Les parents et les enfants du Chesnay n’ont pas à subir et à payer les désaccords entre l’état et la municipalité et attendent de cette dernière qu’elle prenne ses responsabilités dans le cadre de la mission de service public.

Dès le vendredi midi, nous avons envoyé un mail à la municipalité en posant plusieurs questions (Que proposez-vous aux parents ? Pouvez-vous nous expliquer pourquoi ?Pourquoi prévenir les parents si tard ? ...) et en demandant qu’un accueil soit assuré pour tous les enfants dont les parents en feraient la demande et que cet accueil soit gratuit pour les familles.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © digitalnature sous Licence GPL